18 avril 2010

Y a-t-il trop de courses?


Actuellement, le grand sujet de conversation dans les enceintes des hippodromes du côté des turfistes concerne la multiplication du nombre de courses et des possibilités d'engager des paris. Et si l'on en croit ce qu'on entend, il semble que beaucoup de turfistes commencent à se lasser de cette situation.

Ils trouvent que leur porte-monnaie est mis à rude épreuve depuis quelque temps avec 3 réunions PMU par jour, plus des tas de possibilités de parier sur des courses se disputant à l'étranger ou même en France sur des réunions PMH par Internet.
D'autre part, beaucoup de personnes fréquentent de moins en moins les hippodromes avec des réunions qui débutent à 11h45 ou qui comportent trop de courses au programme. Ainsi, entre une réunion de 8 courses ou une réunion de 10 courses, la majorité des turfistes préférent choisir la première.

Pour pallier à cette situation de surabondance, beaucoup de parieurs ont modifié également leur fréquence et leur façon de jouer, se consacrant par exemple à une seule discipline, le trot ou le galop. Certains disent également qu'ils ont complètement arrêter de jouer, sauf quand ils se rendent à une réunion hippique sur un hippodrome.

Tout cela est-il bon pour la filière hippique? Ce n'est pas certain. A suivre!!!!